Marelle émotionnelle

La marelle émotionnelle fonctionne comme une marelle, on utilise plutôt une éponge neuve et sans eau qu’un gros caillou pour éviter les ennuis, mais c’est une marelle.

 

Sa particularité tient au fait que chaque case représente un gage lié à une émotion. Qu’on exécute ou pas. Il est possible de rejouer ce tapis et ces gages à l’infini, parce que ces gages font d’abord appel à l’imagination. Par exemple sur la case « pense à un moment de la journée que tu aimes particulièrement » (pour induire l’idée que dans la tête nous avons tous des petits souvenirs qui sont bons, doux, agréables, que la nostalgie ce sont ces petits souvenirs qui nous constituent), nous pouvons refaire le parcours mille fois et penser à mille instants différents de la journée que nous aimons, selon le jour, la saison, notre âge,…

Les enfants peuvent faire ce parcours en silence ou le partager, voir que les autres accordent de l’importance à des choses différentes, s’émeuvent différemment. Si les tapis permettent de se connaître un peu plus, ils permettent également d’accepter et de s’enrichir de la différence.

 

Comme tous les tapis, celui ci fonctionne « seul » si on le laisse à des enfants en âge de lire les consignes, ou accompagné d’une médiateur, d’un animateur, d’un médecin, d’une maman, …qui aura l’envie et le temps d’accompagner cette marelle de réflexions, d’un atelier sur une ou plusieurs émotions, de discuter, d’expliquer…

© SYLVIE HAZEBROUCQ 2015

Contact

Recevoir la newsletter

Envoi en cours

Le serveur a rencontré une erreur.

Formulaire reçu.